Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:57

 

 

That is the question

 

http://userserve-ak.last.fm/serve/_/29352745/Daniel+Balavoine+04.jpg

 

Avant-hier j'ai eu une grande discussion avec la soeur d'un ami, sur la s***** qui essaie de bousiller ma vie.

 

Parfois elle y arrive, parfois elle échoue.


Sur le plan personnel elle échoue plutôt, heureuse en amour, deux enfants adorables et des amis géniaux. Bref je me sens très aimée et D. merci, ça aide bien !

 

Sur le plan professionnel, en faisant le bilan depuis que je suis jeune, elle y arrive mieux.


J'ai "planté" ma licence, enfin je l'ai eu mais sans mention, car incapacité d'écrire pendant 3 mois, et difficulté de faire fonctionner sa mémoire et ees capacités de synthèse autrement + RVs médicaux à gogos (pour rien, tout le monde sait bien que l'arthrite à 20 ça n'existe pas, hum !).


Et même en aimant son boulot, en le faisant bien, c'est facile de passer pour quelqu'un de pas sérieux quand on est arrêté, quand on s'économise (congé parental)...

 

C'est tellement vexant qu'on oublie alors l'essentiel : penser à sa santé. Alors on fait la brute puis on se rends compte que c'est complètement idiot d'aller bosser coûte que coûte alors qu'on ne tient que sur les nerfs.

Mais il y a toujours des raisons annexes qu'on a envie d'y retourner, finir son travail, partager des moments sympas etc...

 

 

Là, ça fait quinze jours que je "paie" allègrement le fait d'être aller bosser jusqu'au bout. Alors pour ne pas qu'une armée d'indignés se lèvent "mais moi aussi je vais bosser quand j'ai un rhume/angine/sinusite/......"

Je vais aussi bosser avec rhume/angine/sinusite, là il s'agit d'une fatigue et d'une douleur qui se comparent à des enclumes sur le corps et qui aliènent l'esprit.

 

Donc en allant bosser jusqu'au bout, j'ai pris en considérations d'autres facteurs que ma santé et j'ai mis en péril ce qui avait été si durement acquis : l'accalmie.

 

Alors certes l'enseignement est fatiguant mais chaque métier est différent, et bien fatiguant à sa manière.

Plus ça va, plus je me dis que ça sera toujours comme ça, et ça me décourage.

Quelle est la voie qui pourrait me permettre à la fois de satisfaire mon besoin de travailler, de mettre en application mes compétences et qui me permettra aussi de respecter ma santé, mon besoin d'aller à mon rythme parfois, sans toujours que ce soit ma famille ou ma santé qui trinquent les premières ?

Pour vivre, et non pas sur-vivre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Un monde d'Oz - dans SPA
commenter cet article

commentaires

dada 18/07/2012 11:09

Tu vis ma belle, tu voyages, tu aimes ton mari, tes enfants, tu as des amis qui te sont chers, alors laisse les cons à leur place près de la poubelle, repose toi, profites de TES vacances plus que
méritées, laisse ce C... avec un majuscule au plaisir d'une retraite de C... et pense aux sourires des enfants et aux paroles bienveillantes des parents, c'est pour cela que nous faisons ce
travail, pas pour autre chose.

Un monde d'Oz 19/07/2012 20:57



Merci ma Dada 



Présentation

  • : Un monde d'Oz
  • Un monde d'Oz
  • : Un blog de petits riens, d'aperçus sur le monde qui nous entoure, par deux personnes Seb et Théa sur différents supports. Photos, textiles, nature, musique, films, pour le plaisir de partager ! Comme c'est pour partager, nous aimerions en retour avec vos avis, critiques, encouragements, merci à vous !
  • Contact

Bientôt un nouveau défi !

Sureau Sew-Along

Recherche

Vous pouvez me retrouver ici

http://p9.storage.canalblog.com/92/27/887231/67434946.jpg

 

Projet photo 365

http://sebastienouvryphotographies.files.wordpress.com/2012/09/dsc_5253_lightroom.jpg?w=620

Catégories