Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 05:19

L'année dernière je me suis faite une amie.

Elle est sympa, elle est toujours là quand on l'appelle. Elle est serviable, d'humeur constante. Le seul souci c'est qu'elle aime tant rendre service qu'elle devient vite indispensable. Et rien de pire que la dépendance, que ce soit à une personne, à une chose, à de la nourriture, à des molécules.

Depuis quelques mois j'essaie de l'éloigner mais elle le prend mal.


Elle se fait bien entendre alors et essaie vraiment de me gâcher la vie.

 

 

Cette future ex-amie s'appelle la morphine. Nommée ainsi sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale car lorsque les blessures étaient trop graves, les infirmiers, médecins s'approchaient avec une seringue et allégaient ainsi la fin de ses malheureux. D'où mort fine, bien mieux que la mort dans d'atroces souffrances.


Mais après difficile pour le public d'admettre que cette substance qui servait à soulager pour mourir peut aussi soulager pour vivre, soulager "seulement" de douleurs. Et reste dans la conscience collective cette peur de la morphine en tant qu'anti-douleurs, et cette réserve du fait de sa classification pharmaceutique en tant que stupéfiant.


Cela dit, les jeunes médecins sont de plus en plus formés à la lutte contre la douleur et elle se démocratise, ce qui est vraisemblablement une très bonne chose. Certains types de médecins s'y connaissent plus en lutte contre la douleur et ce sont ceux que l'on retrouve dans les centres anti-douleur :les anesthésistes (forcément !), les rhumatologues, là tout de suite c'est tout ce qui me vient à l'esprit.


Et d'ailleurs ils savent rassurer les patients en leur disant, ce qui est vrai, que nul ne finit dépendant lorsque la morphine est administrée par un médecin (ça peut sembler anodin, mais ça ne l'est pas, quand on voit le nombre de médecins qui "tiennent" avec des substances qu'ils s'auto-administrent) et lorsque le sevrage est planifié.


 

Parlons en du sevrage

Cette substance jusque là si louée (n'est-ce pas si fantastique de pouvoir ne plus sentir, de pouvoir marcher, se pencher, se tourner, sans souffrir) est tant ancrée dans le corps qu'elle soulage qu'elle ne le lâcherai pas sans dernières batailles :


Chaud/froid/chaud/froid.


Malaises.


Nuits blanches


Sueurs intenses.


Fatigue intense.

 

Chaud/froid/chaud/froid.


Fatigue, encore.


Et toujours un grand sourire et une couche de maquillage pour cacher la blancheur, les cernes, les petits yeux. 

 

C'est déprimant, elle voudrait tant refaire partie de notre quotidien, s'inviter comme l'amie chaleureuse qu'elle était auparavant. Elle oublie cependant ses bagages, que l'on minimise au début comme lorsque nous sommes aveuglés par l'amour naissant.

Son cortège de défauts qui ajoute leur couche de désagréments.

 

Lorsque l'on tient bon c'est le triomphe, elle recule du terrain et accepte que les collègues qu'elles secondaient occupent à présent entièrement le terrain et avec succès.

 

 

Parce qu'il faut être passé(e) par toutes ses étapes pour comprendre "la mort fine" et surtout apprendre à n'avoir peur

ni de la prendre

ni de l'arrêter

 

Courage à toutes celles et ceux qui souffrent... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Un monde d'Oz - dans SPA
commenter cet article

commentaires

dada 28/12/2011 11:21

J'ai cru que tu avais un nouveau pot de colle qui t'embêtait lol, je suis rassurée à ce niveau... Pour le morphine, tu vas y arriver, tu mènes un combat difficile mais pas de souci, tu as de
l'amour autour de toi et des médecins compétents, elle va te lâcher de guerre lasse...

Un monde d'Oz 28/12/2011 13:04



Mouaip :D Plein plein d'amour, ça aide quand même beaucoup :)


 



Philo-jul' 28/12/2011 09:57

Merci pour tes belles lignes et chapeau bas pour cette mise à l'écart de cette amie-ennemie...Bises chaleureuses

Un monde d'Oz 28/12/2011 13:04



Merci Julie !



Présentation

  • : Un monde d'Oz
  • Un monde d'Oz
  • : Un blog de petits riens, d'aperçus sur le monde qui nous entoure, par deux personnes Seb et Théa sur différents supports. Photos, textiles, nature, musique, films, pour le plaisir de partager ! Comme c'est pour partager, nous aimerions en retour avec vos avis, critiques, encouragements, merci à vous !
  • Contact

Bientôt un nouveau défi !

Sureau Sew-Along

Recherche

Vous pouvez me retrouver ici

http://p9.storage.canalblog.com/92/27/887231/67434946.jpg

 

Projet photo 365

http://sebastienouvryphotographies.files.wordpress.com/2012/09/dsc_5253_lightroom.jpg?w=620

Catégories